Filliale du Groupe VALRIM, IMMO de FRANCE est présent sur l'ensemble de la vallée du Rhône avec 9 points de vente, répartis sur l'Ardèche, la Drôme, l'Isère et le Rhône et 70 collaborateurs.
27 Nov

Que se passe-t-il en cas de décès lorsqu’il y a un crédit immobilier sur une maison à Valence?

Vous souhaitez profiter des taux bas et devenir propriétaire d’une maison à Valence ? Un conseil : souscrivez une assurance emprunteur. L’assurance décès permet, en effet, en cas de décès, le versement d’une somme d’argent liée à un crédit en cours et libère ainsi les proches du défunt d’une éventuelle dette qui pourrait les mettre en difficulté.

En cas de décès, si l’emprunteur n’a pas d’assurance, que se passe-t-il lorsqu’il y a un crédit immobilier sur une maison à Valence ? On ne va pas vous mentir : sans assurance, les choses se compliquent !

Si l’emprunteur n’a pas contracté d’assurance auprès de sa banque, son apport personnel (biens immobiliers, épargne,…) doit servir au remboursement de son crédit immobilier. Le montant restant, après remboursement des créances, sera bien sûr partagé entre ses différents héritiers, sous réserve qu’ils acceptent la succession. Malheureusement, il peut se trouver que les actifs du défunt ne soient pas suffisants au remboursement des dettes. Les héritiers se retrouveront donc avec des dettes à charge, ne pouvant être couvertes par les biens financiers ou matériels du défunt. Néanmoins, ils pourront toujours se soustraire de cette situation. Plusieurs choix s’offriront donc à eux tels que :

• accepter la succession et prendre en charge les dettes laissées par le défunt. S’il y a plusieurs héritiers, chacun devra y contribuer en fonction de ses droits de succession.
• accepter la succession à concurrence de l’actif net où les héritiers ne seront pas contraints de rembourser les dettes si elles sont plus importantes que ses actifs. L’héritier est toujours libre de changer d’avis par la suite.
• renoncer à la succession, ce qui entrainera une non-réception du patrimoine du défunt et ces derniers ne seront plus tenus de rembourser les dettes.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée