Filliale du Groupe VALRIM, IMMO de FRANCE est présent sur l'ensemble de la vallée du Rhône avec 9 points de vente, répartis sur l'Ardèche, la Drôme, l'Isère et le Rhône et 70 collaborateurs.
28 fév

Ne comptez pas sur le versement de la prime d’activité pour vous aider à acheter une maison à Valence !

AdobeStock_1825305391

Vous souhaitez acheter une maison à Valence ? Ne comptez pas sur le versement de la prime d’activité pour augmenter votre capacité d’endettement !

Alors que 3,5 millions de foyers ont reçu la nouvelle prime d’activité, dont 700 000 nouveaux bénéficiaires, les banques ont indiqué qu’elles ne la prendraient pas en compte. Leurs arguments : « Nous ne prenons pas en compte la prime d’activité, ne sachant pas si elle sera maintenue dans le temps», « Nous ne prenons pas en compte les allocations versées par la Caf, car en cas de perception à tort, elles sont susceptibles d’être reprises », « Pas de prise en compte de la prime d’activité en raison du manque de visibilité sur sa pérennité »…

Ce coup de pouce du gouvernement a donc déjà ses limites…
Ceux qui avaient un projet immobilier et comptaient sur cette hausse de revenu pour boucler leur plan de financement ne pourront pas l’utiliser pour augmenter leur capacité d’endettement, contrairement à leurs espérances. Une mauvaise nouvelle pour les futurs emprunteurs qui auraient pu bénéficier d’un impact positif sur leur capacité d’emprunt : un couple gagnant chacun le Smic et bénéficiant d’une hausse de revenus de 100 €/mois liée à la prime d’activité aurait pu théoriquement emprunter 15 000 € de plus sur 25 ans (188 300 € contre 173 600 €) soit un gain de pouvoir d’achat immobilier de 7 m2 en moyenne (prix médian en France : 2060 €/m2 selon les Notaires)

« Cette hausse de la prime d’activité a bien sûr comme vocation première de redonner du pouvoir d’achat aux Français. Mais pour ceux qui ont un projet immobilier, elle pourrait permettre d’acheter une plus grande surface ou un logement plus près des centres-villes. Maintenant que cette prime peut représenter plusieurs centaines d’euros de revenus supplémentaires par mois, il faut espérer que d’ici quelques mois les banques acceptent de la prendre en compte, au moins en partie…», explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée